Poils et adolescents, vers une bonne estime de soi.


25 Apr
25Apr

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours détesté les poils! Étant une brune foncé naturelle, les poils qui sont apparus sur mes jambes au début de l'adolescence, puis sur mes bras et entre les sourcils me rendaient vraiment inconfortable. J'en étais très gênée. Ma mère ma donc amené chez l'esthéticienne pour la première fois vers l'âge de 12 ans. 

Outch! la cire la première fois c'est vraiment désagréable! Mais je m'en suis vite remise quand j'ai vu le résultat immédiat et la douce sensation que je ressentais en touchant ma peau ensuite. J'étais ravie de l'avoir fait malgré les quelques minutes de douleurs que j'avais vécues. 

Il n'est pas rare que les mamans me demandent ce qui est l'idéal pour leurs adolescents qui ont l'envie soudaine de prendre le rasoir et d'enlever leurs poils. Il faut dire qu'au secondaire, l'apparence prend une place important et l'estime de soi qui se développe peut en être écorchée si des commentaires viennent des amis et camarades de classe. 

C'est d'emblée que je suggère l'épilation à la cire à tout autre technique. Il faut savoir qu'en retirant, de la bonne manière la cire, la racine des poils sera aussi enlevée et permettra une repousse plus lente et en douceur comparativement au rasoir  ou autre dépilateur. À cet âge le système pileux n'est pas totalement développé et les hormones feront graduellement leur travail. Les duvet se retrouvant à travers les poils plus matures resteront donc plus fins et moins apparent que lorsque le rasoir s'en mêle. 

Le fait de couper avec un rasoir la partie en surface des poils donne une sensation rugueuse lorsque l'on touche et les poils réapparaîtront après seulement quelques jours voir quelques heures. Le choix des lames, la manière que l'adolescent se servira de celles-ci, pourrait aussi rendre la peau irritée et sensible. Il entrera dans le cercle vicieux du rasage! 


Et pourquoi pas l'électrolyse ou le laser alors?  Tant que le corps n'est pas réglé au niveau hormonal, qu'il y a encore des changements physique et métabolique, les méthodes permanentes et définitives ne sont pas l'idéales. Il est préférable d'attendre vers l'âge de 14-15 ans pour passer à ces techniques. Avec la cire, les poils resteront stables, déjà affaiblies avec le temps et les séances futures de laser et électrolyse offriront des résultats encore plus rapide. 

Il va sans dire que je vous recommande de ne pas tenter l'expérience de l'épilation à la cire à la maison. Le peu de produit disponible pour la maison sont en général soit non efficace, rendent collant toute la salle de bain, difficile d'utiliser à la bonne température. L'épilation à la cire nécessite de la pratique et de bonnes bases qui sont enseigné dans la formation d'esthéticienne pour éviter de casser les poils plutôt que de les arracher convenablement.  Bref, plus de gâchis qu'autre chose le faire soi-même! Croyez-moi...j'en ai fais l'expérience personnellement haha. 

Voici mes conseils pour vous aider à faire un choix éclairé pour vos adolescents. J'ai plusieurs jeunes clientes en épilation à la cire et plusieurs en sont maintenant venues au autres méthodes en vieillissant. Mon objectif est de les mettre à l'aise et en confiance pour que leur expérience avec l'épilation leur soit positive. 


Votre esthéticienne, spécialiste laser et soin de la peau

Geneviève 

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.